Tout savoir sur les HGH : les alternatives naturelles, le prix et la bonne posologie

HGH est en réalité un acronyme anglais. Il signifie Human Growth Hormone (ou hormone de croissance). C’est un peu un moyen naturel (puisque vous pouvez les stimuler par le sommeil ou l’alimentation) de faire reculer votre horloge interne. Et concrètement, l’HGH aidera à prendre de la masse musculaire, mais aussi à gagner en force et en énergie. C’est d’ailleurs ce qui explique que beaucoup de bodybuilders s’y intéressent et la prennent sous forme de complément alimentaire. Vous la retrouverez alors sous la dénomination de somatotropine (qui est malheureusement interdite en France).

Dans cet article, nous vous aidons à y voir plus clair dans le fonctionnement de l’HGH. Pourquoi est-elle si efficace si vous faites de la musculation. Et quels sont les effets secondaires qui peuvent expliquer qu’elle figure sur liste noire et qu’elle soit notamment illégale en France. Nous verrons également comment la stimuler naturellement. Mais aussi le bon dosage à suivre (dans sa version légale) pour en tirer parti au maximum. Suivez le guide !

Qu’est-ce que l’hormone HGH ?

Le HGH, ou hormone de croissance humaine, est une hormone qui va stimuler la croissance et la régénération des cellules de votre corps. Parmi ces cellules, on trouve celles qui forment votre tissu musculaire, mais aussi vos os. Elle est donc très importante pour vous garder en bonne santé. Mais aussi vous permettre de vous développer physiquement, et donc prendre de la masse musculaire.

Le problème, c’est que notre corps va arrêter de la produire à partir d’un certain âge. Ou en tout cas dans des proportions bien moindres. Notre pic de HGH se situe généralement autour de l’adolescence. On en sécrète alors 5 ng pour les hommes, et jusqu’au double pour les femmes (en vue de la procréation). Cependant, après vos 20 ans, ces quantités vont chuter.

Pourquoi prendre du HGH pour prendre de la masse musculaire et améliorer ses performances.

Hors, la HGH est très importante si vous faites de la musculation, notamment en raison de ses propriétés anabolisantes. Elle est en effet très recherchée pour booster les performances physiques. Même si cette utilisation n’est pas autorisée par les principales autorités sanitaires dans le monde.

Quels sont ses usages légaux et détournés ?

En réalité, seulement certains usages médicaux de l’HGH sont autorisés, notamment par la FDA (Food Drug & Administration). On la retrouve par exemple dans les traitements contre le nanisme et les autres maladies liées à la croissance, dont :

  • le syndrome de Turner : qui touche le développement physique des filles ;
  • le syndrome de Prader Willi. Il se traduit par une atrophie musculaire et des taux d’hormones sexuelles très faibles ;
  • les maladies touchant les reins ;

Chez les adultes, on utilise le HGH pour traiter les maladies intestinales (suite à une malformation ou une ablation d’une partie de votre intestin). Mais aussi des troubles musculaires, en particulier chez les personnes atteintes du VIH.

Les utilisations abusives du HGH

En réalité, ces usages des hormones de croissance sont relativement rares comparés à l’utilisation qui en est faite par les sportifs. Et même si cette dernière n’est pas légale. En effet, l’HGH peut être détournée et utilisée comme un stéroïde anabolisant qui va permettre de gagner en force. Et en masse musculaire.

Ce sont principalement les chercheurs qui s’intéressent aux méthodes contre le vieillissement qui ont mis en lumière ces propriétés « parallèles » des hormones de croissance. Puisque son taux diminue avec l’âge, se supplémenter en HGH permettrait d’éviter les dommages physiques liés au vieillissement. Cependant, ces injections anti-âge, ou dans le cadre d’une pratique sportive, ne sont pas autorisées par la loi.

Quels sont les effets de l'HGH

Le problème vient que les allégations de ces chercheurs, mais aussi des entreprises qui commercialisent le HGH sous forme de gélules ou de spray, ne sont pas étayées par les faits. Aucune preuve scientifique n’a en effet été apportée quant aux pouvoirs rajeunissants, brûle graisse ou immunitaire des hormones de croissance. De plus, si les traitements légaux sont administrés par injection, le HGH sous forme de pilule ne serait pas efficace. Pour la simple est bonne raison qu’il est digérée par l’estomac avant d’arriver jusqu’à vos cellules.

HGH et musculation : les effets et risques pour la santé

Si beaucoup de bodybuilders s’intéressent de près à l’hormone de croissance, c’est bien qu’elle doit produire des effets intéressants en terme de force et musculature.

Voici les principaux résultats qu’elle permettrait d’obtenir :

  • un meilleur développement de votre masse musculaire ;
  • une meilleure croissance osseuse ;
  • des effets anabolisants ;
  • une meilleure récupération physique et cicatrisation des tissus musculaires.

Intéressons-nous à chacun d’entre eux de plus près.

Les effets anabolisants de la HGH

De nombreuses études scientifiques ont permi d’établir les liens entre l’hormone de croissance et le métabolisme. De ce fait, les bodybuilders vont s’intéresser au HGH pour ses effets sur la synthèse des protéines. Mais aussi sur le brûlage des graisses et le renforcement des tissus osseux. Cependant, ce n’est pas vraiment à la HGH que l’on doit ses effets anabolisants. Ou tout du moins de façon indirecte. Puisqu’elle permet en réalité de sécréter d’autres hormones entrainant ces effets bénéfiques pour les sportifs.

La HGH permet en effet de stimuler la production des IGF (pour facteurs de croissance insulino-semblables). Produits naturellement par le foie ou par les cellules des muscles, ce sont ces dernières qui ont de réelles propriétés anabolisantes. Notamment parce qu’elles se lient aux récepteurs de vos cellules musculaires.

Concrètement, cela va se traduire par une meilleure réparation des tissus musculaires qui peuvent être mis à rude épreuve lorsque vous produisez un effort physique intense.

Gain de force et prise de masse musculaire

La HGH fonctionne également comme un cercle vertueux. Si sa supplémentation permet de progresser en musculation, faire du sport aide également à en sécréter en quantités plus importantes. Des études ont en effet démontré que des séances au volume élevé (soit 8 à 10 reps) permettrait de produire plus de HGH. En tout cas nettement plus (approximativement 20 fois plus) que les programmes courts, mais plus intenses.

Cependant, il est déconseillé de suivre le même protocole. Des changements dans l’approche de votre entrainement (en terme de séries, de reps, mais aussi de charges) permettront de mieux progresser. Le corps pourra en effet produire différentes réponses hormonales. Ce qui maximisera vos résultats.

Amélioration de la récupération

D’autres recherches ont également mis en avant le rôle joué par la HGH en phase de récupération. En effet, même 90 minutes après un entrainement, une supplémentation permettrait de maintenir des taux plus élevés qu’à leur niveau initial. Cela fait d’ailleurs pencher la balance en faveur d’une prise post-entrainement. Puisque la réponse hormonale est particulièrement cruciale (en terme de l’anabolisme) dans les deux heures qui vont suivre l’effort physique.

C’est un bon moyen pour stimuler sa prise de masse musculaire, en jouant sur le fonctionnement naturel de votre organisme. Ce qui s’explique par la fatigue musculaire que vous allez ressentir après l’entrainement. Cette dernière se traduit en effet par une production plus importante d’acide lactique. Un déchet de votre métabolisme qui va ensuite stimuler la production de HGH.

HGH et aérobie

Il est également conseillé de faire de la cardio si vous voulez rebooster votre sécrétion d’hormone de croissance. Bien sûr, ses effets varieront en fonction de son intensité. Mais même un exercice modéré permettra d’engendrer un pic considérable, en particulier par rapport au taux de l’athlète au repos. C’est aussi un bon moyen de brûler les graisses. Ce qui sera particulièrement intéressant pour les adeptes de musculation en pleine phase de sèche. Résultat : un plus grand développement de muscle maigre.

Verdict : un bodybuilder doit-il prendre de la HGH ?

On peut donc voir à travers ces différentes études que l’hormone de croissance joue bien un rôle dans votre prise de masse musculaire. Cependant, encore faut-il savoir comment en prendre et adopter la bonne posologie. Et les bons réflexes alimentaires et physiques. Car la HGH peut aussi avoir un effet inverse. Et notamment se traduire par une fonte musculaire, une baisse de votre énergie, et même une prise de poids.

Ses effets secondaires et les risques pour votre santé

En effet, prendre de l’hormone de croissance n’est pas anodin. Et il y a des précautions à prendre pour éviter que cette supplémentation ne se retourne contre vous. Notamment en provoquant des effets inverses de ceux que vous pouvez attendre d’un stéroïde anabolisant.

Pourquoi prendre de l'HGH ?

Quand on pense hormone de croissance, cela ne se limite pas à la prise de masse musculaire. Elle peut aussi faire grossir et déformer le physique.

Parmi les principaux effets secondaires de l’HGH, il faut citer :

  • l’acromégalie : un développement excessif de certains des membres (comme les pieds, les mains, la mâchoire, etc.) ;
  • une croissance excessive des organes internes (le foie, qui peut faire gonfler le ventre) ;
  • des douleurs au niveau des articulations ;
  • des douleurs musculaires et des oedèmes ;
  • du diabète ou de l’hypoglycémie ;
  • des problèmes cardiaques et de l’hypertension ;
  • des déréglements de la thyroïde ;
  • la rétention d’eau ;
  • une hausse du mauvais cholestérol ;
  • des picotements cutanés ;
  • le syndrôme du canal carpien ;
  • une augmentation des risques de cancer (et un développement des tumeurs plus rapides).

De manière générale, il est donc déconseillé aux personnes malades ou fragiles physiquement de prendre de l’HGH. Celles en bonne santé peuvent également voir leur état de santé se dégrader très rapidement. Ce traitement étant de plus illicite, vous prenez le risque de ne pas connaître la composition réelle de ce que vous allez ingérer. Les contrefaçons sont en effet légions sur Internet, et peuvent être très nocives pour votre organisme. Tenez-vous donc éloigné du marché noir, et préférez les alternatives légales (en prenant conseil auprès d’un professionnel de la santé).

Que répondent les adeptes du HGH ?

Beaucoup de professionnels de la santé continuent cependant de promouvoir les bienfaits de l’hormone de croissance. Ils considèrent en effet que les effets secondaires qui lui sont attribués sont amplifiés et restent minimes. Selon eux, les risques de rétention d’eau ou de diabète sont relativement rares. Et ne concernent que les sportifs prenant des dosages trop importants de HGH (un peu comme la créatine). Attendons peut-être d’avoir plus de recul sur ses effets, et plus de recherches sur le sujet.

Quel est le bon dosage de HGH à suivre ?

L’unité de mesure internationale pour l’hormone de croissance s’exprime soit en IU, soit en MG. 1 mg équivaut à 3 IU. Pour ce qui est du bon dosage du HGH, il dépendra en grande partie des objectifs que vous vous êtes fixés. De manière générale, les sportifs se cantonnent à une dose entre 4 et 6 IU par jour. Pour bénéficier de son action anti-âge, il faut miser plutôt sur un dosage plus faible (2 IU) et 8 à 16 IU pour perdre du poids, ou même pour se remettre d’une blessure musculaire.

Quel est le bon dosage avec l'hormone de croissance?

De manière générale, 3 IU permettrait d’éviter les effets néfastes pour la santé. Mais aussi de bénéficier de ces autres bénéfices pour l’organisme. Notamment sur la beauté de la peau, la qualité du sommeil mais aussi l’énergie. A partir de 4 IU, il y a un risque à commencer à ressentir certains des effets secondaires. Notamment de la rétention d’eau, des picotements dans les extrémités du corps (ce que l’on appelle le syndrôme du canal carpien). C’est en réalité le seul qui peut vraiment déranger lorsqu’on se supplémente en HGH.

S’il devient réellement dérangeant, il faut diminuer le dosage ou consulter un médecin. Il conseillera le plus souvent d’attendre quelques semaines avant de reprendre le cycle.

A partir de 4 IU, il est également conseillé de fractionner les doses en deux injections, le matin et l’après-midi. Il faut éviter cependant d’en prendre avant de se coucher pour laisser le corps libérer sa propre sécrétion d’hormone de croissance.

HGH naturel : comment le stimuler naturellement ?

En changeant vos habitudes de vie, il est également possible de stimuler naturellement votre taux de HGH. Ce n’est pas uniquement intéressant pour vos performances physiques et musculaires. Mais aussi pour éviter les blessures et les risques de maladie, ou encore pour perdre du poids. Et finalement, ce sont de simples changements dans votre régime et vos choix de vie qui peuvent faire toute la différence. Voici les principaux.

Les compléments alimentaires

Différents compléments alimentaires peuvent vous permettre de sécréter plus d’hormone de croissance. L’insuline peut en effet agir comme une hormone anabolisante et stimuler votre production naturelle de GH. Elle agit en effet en diminuant votre taux de glucose, ce qui peut être particulièrement efficace post-entrainement en facilitant votre récupération.

Vous pouvez également vous tourner vers la glutamine et l’arginine, qui vont eux aussi stimuler votre production de GH. Ils seront encore plus efficaces si vous les prenez ensemble. Prenez de préférence 2 à 5 grammes de glutamine et 6 à 12 grammes d’arginine. De préférence une heure avant de vous entrainer.

La mélatonine va également jouer un rôle important dans votre production de HGH. Notamment en régulant votre sommeil et votre pression artérielle. Elle présente le double avantage de ne pas être toxique et d’être donc complètement sûre à utiliser. Même s’il est préférable de consulter un professionnel de la santé avant de vous complémenter. Prenez-en de 1 à 5 mg avant de dormir. Puis augmentez votre dosage si vous la tolérez bien.

Une meilleure qualité de sommeil

Le sommeil joue également un rôle très important dans votre sécrétion de GH. En effet, votre corps en produit naturellement en quantités importantes une heure après que vous vous soyez endormi. Cela ne doit pas vous empêcher de faire vos huit heures de sommeil profond, que vous ne pourrez pas compenser par de courtes siestes.

Comment sécréter naturellement de l'HGH ?

Pour mieux dormir, vous pouvez par exemple moins vous exposer aux écrans juste avant de vous coucher. Mais aussi éviter le café et les autres boissons et aliments stimulants dès 4 heures de l’après-midi.

La perte de poids

Votre masse de graisse est directement liée à votre sécrétion d’hormone de croissance. Et les personnes en surpoids (en particulier au niveau du ventre) auront une production bien moindre (trois fois inférieures aux personnes plus minces). Perdre du poids sera donc très efficace pour stimuler votre taux de HGH, aussi bien chez les hommes que chez les femmes (en particulier au niveau de votre abdomen).

Faites régulièrement des jeunes

Jeuner ponctuellement peut également se révéler très efficace. Vous pouvez le faire de différentes façons. En jeûnant par exemple 8 heures ou en mangeant moins de 600 calories pendant deux jours sur la durée d’une semaine. Cela vous permettra non seulement de perdre plus facilement de diminuer votre graisse corporelle. Ce qui, comme nous venons de le voir, va jouer sur votre production de HGH (avec des résultats 300 % supérieurs sur trois jours de jeûne).

Mais jeûner peut également réduire votre taux d’insuline, un pic ayant pour principal effet de perturber votre production d’hormone de croissance.

Réduisez le sucre

Comme nous l’avons vu, votre production d’insuline peut inhiber votre sécrétion d’hormone de croissance. En réduisant votre consommation de sucre, votre organisme sera donc dans de meilleures dispositions pour absorber les hormones. Et les résultats se feront ressentir plus rapidement et efficacement.

En effet, une recherche à démontrer que les personnes non-diabétiques auraient des taux d’hormones de croissance de trois à quatre fois plus élevés que les sujets diabétiques. Le sucre et les glucides raffinés vont également jouer sur votre poids, ce qui est encore une fois liée à votre sécrétion de HGH. Essayez donc d’avoir un régime équilibré et sain le plus souvent possible. Sans pour autant vous priver d’une petite sucrerie de temps à autre. Puisqu’elle n’aura aucune incidence sur vos taux de HGH sur le long terme.

Intensifiez vos entrainements

Votre activité sportive, et l’intensité de vos entranements va également jouer un rôle sur votre taux de HGH. C’est d’ailleurs le moyen le plus efficace d’en booster la production naturelle par votre organisme. Cela va cependant dépendre des exercices que vous allez réaliser, mais aussi de leur intensité. Votre régime alimentaire avant et après vos entraînements est également crucial.

Misez particulièrement sur des séances intenses, avec des pauses limitées. Cela vous permettra d’augmenter votre production d’acide lactique, et donc votre sécrétion d’hormone de croissance. Vous pouvez également faire plusieurs sessions de sprints, et intercaler de la musculation en circuit pour brûler plus rapidement vos graisses et sécréter plus de HGH. Attention cependant, car il ne s’agit que de pic sur le court terme, qui ne remplaceront pas une supplémentation plus durable.

Quel achat pour un HGH légal ?

Comme on l’a vu à plusieurs reprises dans ce guide complet sur l’HGH (et comme d’autres stéroides), il n’est pas possible d’acheter de l’hormone de croissance légalement. Si vous souhaitez néanmoins bénéficier de ses effets, tout en respectant la loi, il existe une solution.

Achat HGH : pourquoi passer par Crazy bulk ?

Crazy Bulk propose en effet à la vente le HGH-X2, une alternative efficace, mais moins dangereuse pour votre santé. Il s’agit d’un mélange d’acides aminés, qui vont agir sur votre production naturelle d’hormone de croissance. Notamment en stimulant votre glande pituitaire. Résultat : vous aurez des niveaux d’énergie bien plus élevés, vous récupérerez plus rapidement et prendrez de la masse musculaire avec plus de facilit. Ce complexe agit également sur le brûlage des graisses. Et peut donc convenir à des personnes désirant perdre du poids ou se sculpter.

Vous pourrez trouver cette alternative à l’hormone de croissance pure sur Internet. Les pots contiennent 30 doses, ce qui vous permettra de durer 1 mois complet. L’avantage de passer par ce revendeur en ligne reconnu est que vous pourrez bénéficier de nombreuses promotions. Actuellement, si vous achetez deux boites, la troisième vous est offerte. Cela vous permettra de tester ce stéroide sur une période plus longue et donc de voir des résultats visibles sur votre masse musculaire et vos performances physiques. Votre commande vous sera également expédiée sous deux ou trois jours ouvrés.

Vous pouvez également miser sur les méthodes naturelles que nous vous avons présenté plus haut. En continuant de vous entrainer, vous stimulerez votre production d’hormone de croissance sans passer par une supplémentation. Néanmoins, le HGH-X2 est une alternative beaucoup plus efficace et sans effet nocif sur votre santé.

Leave a Reply