Phillip Heath : tout sur le célèbre bodybuilder américain

Pour ceux qui ne le connaitraient pas, Phillip Heath a été 5 fois Mr. Olympia. Découvrez la carrière de ce bodybuilder pas comme les autres, mais aussi ses secrets pour s’entrainer et se nourrir entre les compétitions.

Retour sur la carrière de Phillip Heath

Phillip Heath est un bodybuilder américain qui s’est notamment illustré dans de nombreuses compétitions, remportant à cinq reprises le titre de Mr. Olympia (entre 2001 et 2015), l’Ironman Pro (en 2008), et l’Arnold Classique Europe en 2013. Né à Seattle aux États-Unis, il est rapidement nommé « The Gift » (le don en anglais), notamment pour ses prouesses en baskets (notamment dans l’équipe de l’Université de Denver. Mais ayant apprécié de s’entrainer de manière très intense, il finit par suivre le chemin du culturisme, se concentrant sur le développement de ses bras, et de ses épaules.

Ses mensurations (en 2017)

Physiquement, Phillip Heath se rapproche de la morphologie du célèbre culturiste Ronnie Coleman. Sa musculature très impressionnante explique sans difficulté comment le bodybuilder a dominé la compétition pendant tant d’années. Très volumineux au niveau du dos et des bras, il est même un modèle pour les étudiants en médecine, impressionnés par ses muscles parfaitement dessinés et son gabarit très symétrique.

Qui est Phillip Heath et comment s'entraine le célèbre bodybuilder ?

Sur les podiums, Phil Heath pèse 110 kilos, mais il monte jusqu’à 130 kilos lorsqu’il ne participe pas à des compétitions. Cependant, une telle morphologie demande beaucoup de sacrifice et de souffrance, donnant un aspect légèrement écorché à son corps, avec des veines très saillantes et des muscles hypertrophiés.

Plus précisément, ses mensurations sont les suivantes :

Taille : 1,75 m
Tour des biceps : 54 cm
Circonférence des cuisses : 84 cm
Tour de taille : 85 cm
Circonférence des mollets : 52 cm
Tour de cou : 47 cm
Tour de poitrine : 148 cm

Son alimentation pendant les compétitions

Phillip Heath est connu pour adopter un régime alimentaire assez strict (avec un minimum de matières grasses) pour maintenir sa musculature et garder le poids idéal entre chacune de ses compétitions.
Pour préparer une compétition, le culturiste américain va prendre 6 repas par jour, qui se décomposent ainsi :

  • Premier repas : 2 tasses de blanc d’œuf et une autre tasse de farine d’avoine ;
  • Second repas : 350 g de blanc de poulet, une portion de riz et des légumes cuits à la vapeur.
  • Troisième repas : un filet de bœuf avec une purée de patate douce ;
  • Avant et après l’entrainement, Phillip Heath prend des compléments (Vapor Hardcore et naNox9)
  • Pour le quatrième repas : encore une fois un filet de bœuf avec une purée de patate douce ;
  • Le cinquième repas de la journée est composé de blanc de poulet et d’une portion de riz blanc (sans accompagnement).
  • Pour finir, le sixième repas consiste en une portion de poisson blanc et des légumes verts à la vapeur.

Hors compétition, Phillip Heath continue de soigner son alimentation pour prendre soin de sa musculature, son entrainement ne se concentrant pas sur quelques semaines, mais sur toute l’année. Cela montre clairement les sacrifices que sont prêts à fournir les culturistes pour rester au top de la compétition, et dépasser sans cesse leurs propres limites. Sa journée se décompose encore une fois en 6 repas, avec des portions de protéines légèrement plus faible :

  • Premier repas : 6 œufs avec de la crème de blé et 200 mL d’eau
  • Second repas :200 g de bœufs, avec du riz blanc et des légumes verts
  • Troisième repas : 200 g de poulet, du riz brun et des légumes verts
  • Quatrième repas : 50 g de protéines avec 150 g de glucides
  • Cinquième repas : 200 g de bœufs, avec du riz blanc et des légumes verts
  • Dernier repas : 200 grammes de légumes verts et du tilapia.

Son programme de formation

Comme pour son objectif morphologique, Phillip Heath a repris l’entrainement de son idole dans le milieu du culturisme, le célèbre bodybuilder Ronnie Coleman. Sur une semaine, il va en effet chercher à développer chaque groupe musculaire au moins deux fois, pour construire et déconstruire de manière continue ses fibres. Sa particularité reste cependant de bien écouter son corps, et donc de varier ses exercices selon son niveau de fatigue et sa motivation. Dans chacun de ses exercices, il va réaliser sept séries, en réalisant toujours 45 secondes de repos entra chaque répétition.

Le palmarès de Phillip Heath

Si Phillip Heath est également très connu pour avoir particulièrement travaillé ses épaules et ses bras, il ne l’a pas fait en utilisant des charges très lourdes (en développé nuque), ni en réalisant des élévations latérales et frontale (qui lui provoquent des douleurs intenses et constantes). Son crédo est vraiment de ne pas réaliser des exercices s’ils lui font mal (toujours sur le principe d’écouter son corps). Il utilise surtout des machines, en misant sur des séries très précises et répétitives.

La particularité de Phillip Heath est d’utiliser la smith machine pour travailler ses épaules (à chacune de ses séances d’ailleurs). Cela lui permet non pas de soulever des charges très lourdes, mais pour sentir son épaule travailler (tout en contrôlant la force qui lui est appliquée). Si vous ne trouvez pas cette machine dans votre salle de sport (ce qui est encore souvent le cas), vous pouvez vous tourner vers de simples haltères.

Leave a Reply